21
Dim, Juil
14 New Articles

La journée de l'enfant Africain observée le 16 juin de chaque année a été célébrée en différée le mardi 25 juin à Atakpamé à travers une sensibilisation sur le thème « L'éducation pour tous les enfants en Afrique : L'heure est lieu » .

La direction régionale de l’éducation des Plateaux- Est a présenté 16.043 candidats dont 6. 918 filles pour le compte de l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui se déroule du 10 au 12 Juin soit trois (03) jours consacrés pour les épreuves écrites.

Le préfet de l’Ogou Akakpo Edoh a entrepris le mardi, 28 mai à Atakpamé dans la commune Ogou 1, une tournée dans des centres d’écrits de l’examen du probatoire communément appelé BAC 1 pour constater l’effectivité du démarrage des épreuves écrites.

Le préfet Akakpo Edoh était accompagné par le directeur régional de l’éducation des Plateaux-Est, Cissé Abdou-Razak les chefs d’inspection de l’enseignement général et technique ainsi que des forces de l’ordre et de sécurité.

L’objectif de cette tournée est de constater le démarrage effectif de l’examen du BAC1 et de souhaiter bonne chance aux candidats et candidates.

La délégation a visité quatre (04) centres d’écrits dans la commune Ogou 1 notamment aux lycées modernes d’Atakpamé et d’Agbonou ainsi qu’au lycée d’enseignement technique (LETP) et au lycée sacré Cœur de Jésus.

Dans les centres visités, le préfet de l’Ogou Akakpo Edoh s’est réjoui des dispositions prises pour le bon déroulement de cet examen. Il a témoigné sa gratitude au gouvernement en l’occurrence le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa politique de l’éducation pour tous et surtout pour les facilités accordées aux élèves en termes de gratuité de l’écoles et des frais d’examen. Il a encouragé et souhaité bonne chance aux candidats et candidates.

Le directeur régional de l’éducation des Plateaux-Est, Cissé Abdou-Razak a rappelé les règles de la police des examens aux candidats et surveillants et exhorté les candidats à plus de concentration. « Prenez le temps de lire et bien lire les preuves avant de les traiter » a-t-il conseillé.

Signalons que l’inspection de l’enseignement secondaire général Atakpamé dirigée par M. Gbédon Iboukou, englobe les préfectures de l’Ogou et de l’Amou. Cette inspection a enregistré pour le compte de cet examen 3550 candidats dont 1598 filles repartis dans neuf (09) centres d’écrits. Pour le compte de l’enseignement technique des filières G1, G2 et G3 on dénombre 466 candidats repartis dans deux centres d’écrits.   

Signalons également que dans les préfectures de l’Anié, Est-Mono, Moyen-Mono, Haho, Amou, Akébou et Wawa les préfets et autorités éducatives ont aussi effectué des tournées dans les centres d’écrits pour constater le démarrage effectif de l’examen du BAC 1.

Source : ATOP ATAKPAME    

Des élèves du lycée d’Amou Oblo dans la commune Amou 2 ont été sensibilisés et dépistés à la drépanocytose le mercredi, 24 Avril. 

Cette action a été réalisée par le Centre National de Recherche et des Soins aux Drépanocytaires (CNRSD) dans le cadre d’une tournée nationale dans les établissements secondaires, en prélude à la célébration de la journée mondiale la drépanocytose observée le 19 Juin de chaque année.

L’objectif   est de permettre aux apprenants de connaitre leur statut hémoglobinique afin de pouvoir opérer à la longue dans le cadre du mariage, le choix de leur partenaire pour éviter de donner naissance à des enfants malades.

Cette rencontre a permis d’entretenir les élèves sur entre autres les voies de transmission de la drépanocytose, les moyens de préventions et de prises en charges des personnes souffrant de cette pathologie ainsi que sur l’importance de se dépister avant de se mettre en couple. Cette sensibilisation a été couplée d’une opération gratuite de dépistage des élèves désireux de connaitre leur statut.

A l’occasion, le docteur Magnang Hèzouwè, directeur du CNRSD, a fait savoir à l’assistance et surtout aux élèves que la drépanocytose est une maladie héréditaire et soulignée que sous l’effet de l’ignorance et de la célébration des mariages sans vérification du statut des partenaires, plus de 120 millions de personnes sont touchées par cette maladie à travers le monde. Il a exhorté les populations et surtout les jeunes élèves à faire le dépistage avant de se mettre  en couple. « Ceci évitera de faire des enfants malades. Car c’est une maladie grave qui provoque des lésions organiques de façon progressives et entraine des complications à court et à long terme qui affectent la qualité et la durée de vie de la personne qui en souffre » a- t-il relevé.

SOURCE ATOP ATAKPAME

Des artistes débutants, traditionnels, émergents et professionnels de la région des Plateaux prennent part du 31 janvier au 01 février à Atakpamé, à un atelier de formation sur la Loi n° 2016-012 portant statut de l’artiste. 

Le bureau national du Mouvement des Artisans pour le Soutien Président Faure (MASPF) a organisé le samedi, 27 Janvier à Atakpamé une assemblée général de relance des activités du Mouvement dans les régions et préfectures du Togo.

Evenements à Venir

Pub