Un atelier de renforcement des capacités des membres de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC–Togo) sur la convention et ses programmes s’est tenu le mercredi 02 mars 2022 à Davié.

Cet atelier sur les cours de base sur la convention de l’interdiction des armes chimiques a regroupé  quatorze (14) représentants des structures membres de l’ANIAC-Togo et sept (07) membres du personnel d’appui de l’ANIAC-Togo.

La rencontre de trois (03) jours a pour objectif de renforcer les capacités des participants pour une bonne mise en œuvre de la  Convention de l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC) au Togo.

Ces derniers seront entretenus sur les dispositions de la convention et la compréhension des programmes de ce traité international. Ils verront également leurs capacités opérationnelles et techniques renforcer à l’issue de l’atelier.

Ouvrant les travaux, monsieur Amah HUNLEDE, Président de l’ANIAC-Togo a estimé que les produits chimiques deviennent des armes chimiques lorsqu’ils ne sont pas utilisés en bon escient.

Une sensibilisation des différentes structures en lien avec la gestion des produits chimiques en vue, permettrait à ces utilisateurs un usage rationnel de ces produits dans les conditions sécuritaires possibles.

L’ANIAC-Togo selon son premier responsable va procéder à la collecte des produits chimiques avariés qui constituent des armes chimiques afin de les neutraliser ou les détruire.

Pour rappel des cours de base sur la CIAC sont organisés en début de chaque année par le Secrétariat technique de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) dans l’optique de rappeler et d’exhorter les Autorités Nationales à honorer les engagements vis-à-vis de la Convention.