La Journée mondiale de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) a été célébrée endifférée le jeudi 03 janvier 2022 à Lomé. C’est à travers une conférence de presse organisée par le ministère en charge de la santé du Togo avec ses partenaires dont l’OMS. Une initiative qui vise à faire le point sur la situation et les perspectives de la prise en charge des MTN au Togo.

Les Maladies Tropicales Négligées (MTN) constituent une véritable réalité dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Identifiées à une vingtaine, ces maladies constituent de véritables problèmes de santé publique avec seulement 0,6 % des financements mondiaux en matière de la santé.

Considérées comme des ‘’maladies de la pauvreté’’, plus de 2,7 milliards de personnes en sont exposées dans le monde, avec 1 milliard vivant avec, dont 40% en Afrique.

Le Togo a commencé cette lutte depuis une décennie avec pour priorité 11 maladies sur les 20 identifiées dans le monde. Aujourd’hui, plusieurs efforts sont à noter. Le pays a opté ainsi pour la prise en charge de six (06) maladies (lèpre, trypanosomiase humain africaine, ulcère de buruli, morsure de serpents…)  et procédé par élimination progressive des cinq (05) autres (filariose lymphatique, trachome, l’onchocercose, la schistosomiase et les géo-helminthiases).

Ainsi en 2017 le Togo a éliminé la filariose lymphatique comme santé publique, avec actuellement le dossier d’élimination du trachome soumis à l’OMS. Les prévalences nationales de l’onchocercose, la schistosomiase et les géo-helminthiases sont passées de 2009 à 2015 respectivement de 5% à moins de 2%, 23% à 5%, et 33% à 11,6 %.

L’organisation mondiale de la santé représentée à cette rencontre propose déjà une lutte élargie au niveau du Togo avec l’implication aux côtés du ministère de la santé ceux de l’environnement, de l’eau et assainissement et les communes avec la complicité des agents de santé communautaire.

Le Secrétaire général du ministère de la santé, Dr Kokou Wotobé, présidant cette conférence au nom de son ministre de tutelle a, à travers une déclaration liminaire, indiqué que « Au Togo, les Maladies Tropicales Négligées (MTN) demeurent jusqu’à présent un important problème de santé publique. Elles constituent ainsi l’un des obstacles majeurs  à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Ces maladies ont une évolution pernicieuse et atteignent les populations les plus vulnérables, entrainant des souffrances chroniques, des incapacités graves, et mettent en jeu le pronostic vital.»

C’est donc une préoccupation depuis 2009 du gouvernement avec ses partenaires à travers le Programme National des  Maladies Tropicales Négligées face aux insuffisances de financement.  Il faudra alors selon les organisateurs trouver d’autres plateformes pour réaliser des traitements de masse, et mettre en œuvre un plan de pérennisation des acquis de la lutte contre les MTN au Togo.

La Journée mondiale de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) est célébrée chaque 30 janvier. Elle constitue une étape pour chaque pays et les structures de lutte contre ces maladies de faire le bilan et projeter les perspectives d’avenir tout en préservant des acquis.

Le thème retenu pour l’édition 2022 est «atteindre l’équité en santé pour mettre fin à la négligence à l’égard des maladies liées à la pauvreté».