La structuration, les origines, la chefferie, la fondation et les croyances religieuses de grand Bè et de son peuplement sont entre autres les mires du grand document, livre historique, lancé par le Comité de Développement de la zone de Bè (CDB) le samedi 22 janvier 2022 au centre communauté de la localité à Lomé. Le livre retrace de bout-en-bout le cheminement du ce peuple jusqu’à son enracinement dans cette partie centrale étirée un peu vers l’Est de la ville de Lomé. 

La cérémonie de présentation officielle de l’ouvrage «Histoire et peuplement du grand Bè et ses croyances religieuses» s’est déroulée en présence de plusieurs chefs traditionnels de Bè, Aflao-Gakli, Baguida et leurs environs, ainsi que des prêtres religieux. 

Le document de 303 pages en version livre d’histoire, comporte cinq (05) parties essentielles que sont : Le grand Bè, sa localisation, ses communes, ses cantons et son organisation sociocommunautaire; les origines du peuple Ewé et de sa chefferie traditionnelle; fondation et peuplements des quartiers originels du grand Bè; fondation et peuplements des quartiers secondaires de Bè; et les croyances religieuses de Bè.

Le document est l’œuvre d’un comité ad hoc de cinq (05) membres mis en place par le CDB, organe technique de coordination des actions de développement dans la zone de Bè, créé depuis 1985.

Le comité ad hoc, constitué de cadres originaires de la zone, a visité tous les quartiers originels et l’essentiel des quartiers périphériques de cette sphère territoriale en décembre 2019 et janvier 2020. D’autres rencontres utiles auprès des chefs quartiers desdites localités, entourés de leurs notables et leaders communautaires ont été organisées plus tard, pour d’autres quartiers. Durant deux (02) ans le comité a recueilli et compilé des informations pour parvenir à ce joyau écrit.

Le Président du CDB monsieur Akoété Kouglénou, dans une note liminaire présentée a indiqué que « Le Grand Bè est formé des populations autochtones de la ville de Lomé, la capitale du Togo. Ces populations se sont reparties essentiellement dans les deux cantons qui forment l’ossature de la ville de Lomé. Ce sont des populations issues de l’exode du peuple éwé, ayant fui les sévices du roi Agokoli dans les murailles d’ « Agbogbo » à NOTSE, de la fin du 16è siècle au début du 17è siècle ».

Selon le présentateur, les populations aujourd’hui appelées Bè, seraient les derniers à quitter Notse, à la suite de l’exode du peuple Ewé, pour s’installer au début du 17è siècle, autour de l’an 1630, dans cette partie de la Côte atlantique à « Alome » ou Alotime », dû à la présence en ce lieu des arbustes appelés en éwé « aloti », (emplacement actuel de la BTCI et de la BOAD). Ce lui appelée par la suite Lomé, abrité aujourd’hui la capitale du Togo.

Les peuples Bè, selon la tradition, sont arrivés sous la conduite de Togbui DZITRI.

Le livre tout compte fait retrace la diversité de ce peuple majoritairement installé dans la ville de Lomé et ses environs.