Un atelier de renforcement de capacité des abatteurs et bouchers sur les bonnes pratiques d’hygiène lors de la préparation des carcasses de petits ruminants s’est tenu le mercredi 12 janvier 2022 à Lomé.

Cette initiative de l’Office National des Abattoirs et Frigorifiques (ONAF) en collaboration avec l’ONG Vétérinaires sans Frontières Suisse (VFS), a regroupé  une quarantaine de bouchers et abatteurs de petits ruminants dans les aires d’abattage d’Agoè-Zongo et Gbossimé.

La présente formation qui se tient dans le cadre du projet « Sécurité alimentaire à base de viande issue de l’entrepreneuriat social (SALVES)» vise à améliorer l’offre des produits carnés mis à la disposition des consommateurs à Lomé.

Ce projet porté par Vétérinaires Sans Frontières Suisse et financé par des Cantons et Fondations Suisses a démarré en janvier 2020 et se termine en décembre 2022.

La propreté des aires d’abattage, du matériel d’abattage, du personnel (bouchers et abatteurs), les bonnes pratiques d’hygiène lors de la saignée, de l’éviscération, du lavage de la carcasse et l’identification des sources de contamination de la carcasse sont entre autres les principaux modules abordés au cours de cette formation.

Selon André BEDEKELABOU, docteur vétérinaire inspecteur il est important de rendre l’animal inconscient avant de l’abattre pour éviter que l’animal ressente la douleur. Il n’a pas manqué de préciser que  cette inconscience permet au personnel de rendre l’opération plus saine et sécurisée. Pour finir  l’inspecteur a ajouté que la pulvérisation du Co2, l’utilisation des pistolets électriques et la saignée sont des méthodes utilisées pour l’étourdissement de l’animal.

A en croire Docteur Géraud HELLOW, directeur pays de l’ONG Vétérinaires sans Frontières Suisse (VFS), cet atelier entend protéger également les consommateurs de viande de petits ruminants à Lomé.

Il n’a pas manqué aussi d’exhorter les professionnels des métiers de bouché à des pratiques d’hygiène, à désinfecter les couteaux avec l’eau de javel avant de procéder  à  la saignée sur une surface propre afin d’éviter des microbes.