Un atelier de renforcement de capacité des acteurs sur l’approche basée sur les droits de l’homme et validation des indicateurs est tenu le lundi 20 décembre 2021 à Lomé.

Cette formation est initiée dans le cadre de la deuxième phase du projet : «Initiative pour le Contrôle Citoyen de l’Action Publique »(CCAP) par le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo (CACIT) en collaboration avec le Ministère des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République du Togo.

L’objectif de cet atelier est de renforcer les compétences des acteurs étatiques sur l’approche basée sur les droits de l’homme et de promouvoir cette approche dans l’élaboration et le suivi des politiques et programmes de développement.

Il s’agit aussi d’analyser les inégalités qui existent au cœur des problèmes de développement puis à corriger les pratiques discriminatoires et la répartition injuste du pouvoir, des situations qui constituent une entrave au processus de développement.

Pendant trois jours, les participants vont prendre connaissance des outils de suivi et évaluation de l’Approche Basée sur les Droits de l’Homme (ABDH) dans le processus de programmation.

Ils vont également définir les indicateurs qui serviront à suivre la mise en œuvre de l’approche dans les ministères sur la base des six domaines retenus (l’équité, égalité, genre et autonomisation de la femme ; l’éducation et la formation professionnelle ; la santé et l’amélioration du cadre de vie ; le développement local ; la protection sociale et civile ; la justice équitable et les droits humains).

A en croire monsieur Justin Abalo BADJALIWA, coordonnateur du programme Régional-Afrique du CACIT,  l’ABDH est un cadre conceptuel du processus de développement humain fondé sur les normes internationales relatives aux droits de l’homme visant sur le plan opérationnel, la promotion et la protection de ces droits.

Pour finir il a rappelé que plusieurs activités réalisées ont permis de mettre en place une plateforme virtuelle sur le CCAP dénommée ‘’Presimetre.tg’’ qui permet aux citoyens de suivre, d’évaluer les actions du gouvernement et de donner leurs appréciations sur la mise en œuvre des politiques publiques.