Les acteurs des ministères sectoriels, coordonnateurs de projets, ONGet partenaires intervenant dans le secteur de l’environnement au Togo ont partagé les conclusions de la participation du Togo à la COP26 tenue à Glasgow en Écosse, du 31 octobre au 12 novembre 2021. C’est à l’issue d’un atelier de restitution organisé le vendredi 10 décembre 2021 à Lomé par le Ministère de l’environnement et des ressources forestière du Togo. 

La rencontre de restitution de la 26ème Conférence des Parties (COP26) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatique (CCNUCC), s’est voulue un cadre de partage et de discussion autour des résolutions et les décisions prises lors de cette assise. Il s’est agi également de tirer les leçons et saisir les opportunités qui s’offrent pour bénéficier des financements verts pour soulager les souffrances des populations sous les effets surtout des changements climatiques.

La COP26 a permis aux pays de discuter des voies et moyens à mettre en œuvre en termes de réduction des émissions. Aussi pour les différentes parties d’explorer les possibilités de mobiliser les financements nécessaires pour faire face aux besoins d’adaptation et réduire la vulnérabilité des communautés et des écosystèmes surtout dans les pays en développement.

Tous les pays africains présents à ce rendez-vous se sont unis pour parler d’une seule et même voix : la reconnaissance de l’Afrique en matière d’adaptation et l’augmentation des moyens financiers pour cette lutte.

Le Togo pour sa part a renouvelé son engagement qui passe de 11% à 20,51 volontairement et de 30% additionnel avec les soutiens des partenaires, en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre conformément à l’accord de Paris. Soit une contribution de 50,57% de réduction des émissions à l’horizon 2030.

A cet atelier de Lomé, le représentant résident par intérim du PNUD au Togo Mactar Fall a réaffirmé le soutien de son organisation à accompagner le pays dans ses démarches.  

Le Directeur de cabinet du ministère en charge de l’environnement Kodjo Kudadzé, a au nom de son ministre de tutelle ouvert les travaux qui devront aboutir à une feuille de route pour la mise en œuvre et le suivi des acquis et recommandation de la COP pour le Togo.