La rencontre régionale de deux (02) jours des experts du système d’enseignement supérieur et directeur régionaux de l’UNESCO des treize (13) pays africains signataires de la Convention d’Addis-Abéba 2014 sur la reconnaissance des qualifications dans la région Afrique sont clos le vendredi 10 décembre 2021 à Lomé.

A l’issue des travaux un comité régional de quatre membres présidé par le Togo, en la personne du professeur Koffi JONDO, a été mise en place pour une durée de deux (02). La Gambie assure le poste du 1er vice président suivie du Congo 2ème vice président, et la Mauritanie qui conserve le poste de rapporteur général.

Plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit des pays et du comité. Le comité aura pour tâche de travailler à ce que cette convention soit mise en œuvre au niveau de chaque pays.

Pour cela il devra mettre notamment un mécanisme d’assurance qualité dans chaque pays ; un cadre de qualification pour validation des acquis ; et une structure d’information pour faciliter le processus d’homologation inter-état.

Les travaux de cette première réunion ont été clos par le ministre délégué Eke Odin de l’enseignement technique et de l’artisanat du Togo, au nom de son collègue de l’enseignement supérieur.

Il n’a pas manqué de féliciter les participants pour la qualité des travaux et l’UNESCO pour son accompagnement technique et financier.   

La Convention d’Addis de 2014 a été adoptée le 12 décembre 2014 à Addis-Abéba et est entrée en vigueur le 15 décembre 2019. Le Togo est le premier pays sur les treize (13) à la ratifier.