Permettre un accès équitable à internet à moindre coût avec des partenariats digitaux et rassurer des prestations enseignantes aux étudiants dans les universités publiques et privées du Togo, est l’objectif principal que poursuit le projet «Université sans les murs » (USM-Togo).

Le projet a été lancé officiellement le mardi 7 décembre 2021 à Lomé par le Ministre Ihou Watéba de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Togo.

Ce projet du gouvernement togolais soutenu techniquement et financièrement par l’ambassade de France au Togo est piloté par les ministères des enseignements et celui de l’économie numérique du Togo.

Lancé pour sa phase pilote, ce plan sera mis en œuvre dans les universités publiques (Lomé et Kara) et ensuite élargi à l’enseignement supérieur privé.

Trois composantes, notamment,le déploiement et la mise en place d’infrastructures sur toute l’étendue du territoire national pour faciliter la connectivité ; le renforcement des capacités des universités de Lomé et Kara en matière d’enseignement numérique ; et la mobilisation de l’expertise et de l’offre pédagogique française et francophones, constituent le projet.

Il s’agira d’apporter des soutiens à ces deux universités à travers des partenariats universitaires entre le Togo et la France pour le développement d’un plan de formation solide basé sur le numérique et favoriser aux étudiants une appropriation des modalités d’enseignement hybrides (présentiel et en ligne) au travers une bonne connectivité. 

Le projet offre des solutions sur les plans pédagogique et technologique. Dans ce sens, il ambitionne une action structurante qui renforcera durablement les capacités des enseignants et des étudiants ; et permettra de tester pour la première fois au Togo la solution connectique RETICE/RENAC de l’entreprise Ka-Technologies qui offrira aux étudiants, enseignants et aux personnels des deux universités la possibilité d’utiliser un réseau de connectivité local autonome adapté à l’enseignement à distance à moindre coût et en continu.

Selon l’ambassadrice de France au Togo, madame Jocelyne Caballero ”cette action vient compléter les nombreux partenariats interuniversitaires déjà entre le Togo et la France”. Ce projet selon elle “bénéficiera de l’excellence et l’expertise française en ingénierie pédagogique à travers l’opérateur France Education internationale (Fei) et l’Université Numérique”.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Togo, le professeur Ihou Watéba, lançant officiellement le projet, a retracé son importance dans les politiques des enseignements et sociétales dans ce sens qu’il répond à l’un des objectifs numériques du PND et de la feuille de route 2020-2025 du gouvernement. Sa mise en œuvre parviendra à “une sécurité de l’enseignement au Togo”, a-t-il ajouté.

Les ministres, Dodzi Kokoroko des enseignements primaires et secondaires, Sina Lawson de l’économie numérique, et Eke Odin délégué de l’enseignement technique et de l’artisanat étaient également présents à cette cérémonie de lancement.