Le Plan de pérennisation en matière des acquis de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) à chimiothérapie préventive  au Togo est soumis à l’approbation politique des autorités et acteurs au plus haut niveau de l’Etat. Le processus a été lancé le jeudi 11 novembre 2021 à Lomé au cours d’une cérémonie solennelle en vue d’obtenir l’endossement et l’approbation de ces derniers.

Le Togo a réalisé depuis 2016 des progrès significatifs en matière de lutte contre les MTN qui constituent un problème majeur de santé publique dans le monde. Il est question dès lors de capitaliser et valoriser les avancées dans cette lutte à travers le Plan de pérennisation soumis aux plus hautes autorités et acteurs pour validation.

L’objectif étant de positionner la lutte contre ces maladies comme un plan important d’atteinte des Objectifs du développement durable pour le Togo.

Le Plan dont les processus d’élaboration ont été présentés aux participants évalue les niveaux d’élaboration de chaque maladie, leur prise en charge, leur niveau d’élimination et les perspectives de lutte. Il prévoie le renforcement de capacités de tous les acteurs de la chaine de lutte.

Le ministère en charge de la santé à travers le Programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées a mis en œuvre plusieurs interventions ayant conduire à l’éradication au Togo de la dracunculose,de la filariose lymphatique et de la trypanosomiase humaine africaine comme problème de santé publique. Le pays est actuellement dans le processus de soumission du dossier d’élimination de trachome à l’OMS.

Aux vues des défis et de l’engagement du Togo dans cette lutte, l’USAID (Agence onusienne pour le développement international) à travers la voix de son Coordonnateur pour le renforcement du système de santé en Afrique de l’ouest, monsieur Justin Tine, se dit engager aux côtes du Togo pour la mise en œuvre réussite du plan et apporter son appui au développement et à la mise en œuvre d’une stratégie de planification, de financement et de gestion durable du programme MTN au Togo.

Ces résultats encourageant ont été obtenus grâce aux efforts concertés entre le gouvernement et ses partenaires au développement et les firmes pharmaceutiques ;  a indiqué madame Eugénie AKAKPO, directrice de cabinet du ministère en charge de la santé du Togo, représentant son ministre de tutelle.

Ce plan vient selon la directrice consolider les résultats et maintenir les gains pour l’élimination et le contrôle des maladies tropicales négligées ; et servira de feuille de route pour l’intégration de plaidoyer et la prestation de service à long terme.

Le gouvernement togolais confirme ainsi son engagement politique à travers cet atelier à lutter efficacement contre ces maladies. Pour preuves des initiatives dont l’élaboration d’un Plan directeur de la lutte contre les MTN et la création d’une ligne budgétaire à cet effet ont été déjà prises.

La lutte contre les MTN à chimiothérapie préventive repose essentiellement sur les traitements de masse (TDM) qui ciblent l’onchocercose, les géo-helminthiases et les schistosomiases au Togo qui a priorisé onze (11) parmi la vingtaine (20) de maladies déclarées tropicales négligées dans le monde entier.