La formation diplômante du Master professionnel en ingénierie de la commande publique a été lancée le jeudi 28 octobre 2021 à la présidence de l’Université de Lomé. C’est une initiative qui découle de la signature en mars dernier de partenariat tripartite entre l’Université de Lomé, l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA) Togo et l’Autorité de Régulation des Marchés Publics au Togo (ARMP).

Mettre en communs les ressources académiques et  pédagogiques les plus compétentes en garantissant les meilleurs moyens en matière de la commande et passation de marchés publics pour un développement sans faille, est l’objectif que poursuivent ces trois entités, soutenues par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Mondiale (BM) notamment.  

Le Master en ingénierie de la commande publique est décliné en deux parcours dès les semestres 2 et 3 et est ouvert aux titulaires d’un diplôme universitaire de niveau licence (LMD) ou d’une maitrise ou tout autre diplôme quelque soit le domaine jugé équivalent. Il vise à doter les étudiants et professionnels de solides capacités professionnelles, afin de développer des potentiels indispensables pour mobiliser et traiter les données quantitatives et qualitatives relatives aux marchés publics et partenariat public-privé.

L’Etat dépense aujourd’hui des milliards en matière de marchés publics notamment les fournitures, les services et les travaux. Il s’agit selon le Professeur Kossivi Hounaké, responsable scientifique du master à l’UL, d’assurer la performance des acquisitions publiques et d’éclairer le processus de prise de décisions dans tout organisme public ou privé, régional ou international, par la mise en place de ce master de la commande publique.

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) au Togo a estimé que c’est un pilier fondamental de l’action publique vu que le secteur a contribué à 8% du PIB du Togo en 2019. Cet outil vient pallier aux dysfonctionnements dans le processus de passation de marchés publics au Togo, a indiqué le directeur général de l’institution de régulation des marchés publics, Monsieur Aftar Touré Morou, également président du comité de surveillance du Master en ingénierie de la commande publique. 

Le programme de formation de ce parcours offre un arsenal de domaines d’intervention pour les apprenants qui sont directement opérationnels et capables de conduire les processus de la commande publique au Togo et ailleurs dans les organismes publics comme privés.

La commande publique est un outil d’orientation des politiques de développement. Pour parvenir à son efficacité elle doit respecter les trois principes que sont la liberté d’accès, l’égalité de traitement, et la transparence des procédures de passation de marchés, a indiqué le Prof. Akodah Ayéwouadan, Ministre en charge de la communication du Togo, dans sa présentation inaugurale sur ce nouveau Master.

Le communicateur, juriste et enseignant des universités publiques du Togo a retracé les difficultés et la tenue de cahier de charges liées à la commande publique. La recherche de la meilleure prestation au prix le plus bas s’imposerait selon le présentateur qui estime le ‘’contrat comme un outil de la commande publique’’.   

Le Prof. Akodah est revenu sur ce nouveau Master comme une feuille de route qui propose un changement de paradigme, de pratiques nouvelles à travers une réinvention de procédures et règles nouvelles adaptées aux PME et PMI.

Lançant officiellement cette formation diplômante en marchés publics et partenariats public-privé, le Professeur Dodzi Kokoroko, Ministre en charge des enseignements primaire et secondaire, et Président de l’Université de Lomé s’est appesanti sur les procédures entre l’université, l’ENA et ARMP, qui est‘’un partenariat des idées et des actions pour une république en marche’’  qui ont abouti à ce Master en ingénierie de la commande publique.

La formation se déroule en deux (02) années et sanctionnée par un master en ingénierie de la commande publique avec les spécialités Marchés publics et Partenariats public privé.