L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) et  l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) ont tenu une conférence de presse le mardi 26 octobre 2021 à Lomé. La rencontre placée sous le thème « Analyse de la qualité des tomates concentrées en boîte vendues et consommées au Togo » se situe dans le cadre des manifestations de la deuxième édition du Mois du consommer local au Togo.

Il a été question pour ces deux organisations face à la presse de porter les résultats d’une analyse plus poussée sur la qualité des concentrées de tomates importées qui se retrouvent généralement dans les assiettes des togolais. 

Les prélèvements de seize (16) échantillons de différentes marques ont été testés au laboratoire de l’Institut togolais de recherche agronomie (ITRA) au Togo. Les résultats de ces prélèvements montrent un taux trop élevé des paramètres de qualité comme le pH (acidité), la teneur en matière sèche, brix, acidité titrable, et des contaminants notamment le plomb dans ces concentrés de tomate importés. Selon les résultats six (06) marques ont été approuvées sur les seize (16) de concentrées de tomates échantillonnées.

Une situation qui doit interpeler les décideurs et la population.  Les  organisateurs (OADEL et ATC), ont émis des recommandations à l’endroit des autorités qui devraient dorénavant exiger à tous les importateurs de concentrées de tomate en boites un certificat de salubrité délivré par l’ITRA ; rendre systématique le contrôle de qualité sur toutes les denrées alimentaires importées au Togo.

Les consommateurs devront éviter au maximum possible, l’utilisation des concentrées de tomates importées ou au mieux se référer à l’ATC pour connaitre celles qui respectent les normes de qualité, ou encore privilégier le consommer local en choisissant les purées de tomates fabriquées au Togo ou à défaut apprendre la consommation des tomates naturelles.      

La conférence a été co-animée par Monsieur Léon Koffi AGBOKA membre de l’ATC et Monsieur Tata Yawo AMETOENYENOU directeur exécutif de l’OADEL.