Une cérémonie de lancement officiel de l’opération des  avances sur commandes de 500.000.000 F CFA s’est déroulée le vendredi le 24 septembre 2021 à Foulani Copé dans la préfecture de Zio (une trentaine de Km nord de Lomé).

C’est une opération de l’ANSAT (Agence nationale de sécurité alimentaire du Togo) qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique Togo 2025 et des mesures de ripostes à la Covid-19.

Il s’agit donc pour l’institution de reconstituer le stock national de sécurité alimentaire en fixant le quota des produits vivriers sur le territoire national, vu les demandes et pressions exercées par les pays voisins sur la production agricole nationale.

Le gouvernement togolais veut, à travers ces subventions 2021 accordées à l’ANSAT, renforcer ainsi la résilience des populations vulnérables durement éprouvées par la Covid-19.

Selon le Col. Ouro-koura Agadazi, Directeur Général de l’ANSAT, l’octroi des avances sur commandes concerne uniquement la filière maïs pour cette campagne agricole 2021-2022.  

Ces avances devront couvrir un remboursement en nature d’un certain nombre de sacs de maïs de 100 kilogrammes à la récolte. Le prix du sac étant fixé à 17.000F.

Pour cette campagne trois portefeuilles, selon le colonel, sont ouverts pour permettre aux bénéficiaires de s’engager à travers un contrat pour vendre les excédents de leurs productions agricoles (maïs, sorgho, mil, niébé, riz….).

Le 1er portefeuille permettra aux agriculteurs de bénéficier d’avances sur commandes à concurrence de 8.500.000 F CFA au maximum correspondant à un remboursement de 50 tonnes de maïs. Les producteurs peuvent bénéficier de 340.000 F CFA à 1.700.000 F CFA pour un remboursement de 02 à 10 tonnes de maïs dans le cadre du 2ème portefeuille. Les producteurs vulnérables se retrouvent ainsi dans le 3ème portefeuille et peuvent recevoir 170.000 F CFA au maximum, qui correspond à 01 tonne de maïs à rembourser à la récolte.

Les paysans ont salué l’initiative et ont déclaré que cet appui financier du gouvernement togolais va éviter le bradage de leurs récoltes.