Un atelier de présentation et d’enrichissement du rapport provisoire  de l’analyse diagnostique sur la situation de la corruption au Togo a eu lieu  le jeudi 09 septembre 2021 à Lomé.

Initié par la Haute Autorité de  Prévention et de  Lutte Contre les Infractions Assimilées (HAPLUCIA), cet atelier a rassemblé  le secteur privé, la société civile et les centrales syndicales.

L’objectif de cette rencontre est de diagnostiquer et ressortir tous les problèmes en vue de trouver des solutions face  à ce phénomène cancéreux des économies nationales.

Cette rencontre permettra également à l’organe d’adopter une stratégie pour réussir sa mission qui consiste à planifier, à programmer et à adopter une stratégie.

Durant les travaux les participants suivront l’analyse du cadre institutionnel de la prévention et de la lutte contre la corruption ; la synthèse de l’analyse diagnostique et la situation générale de la corruption au Togo.

Au sortir de la rencontre, le président de la HAPLUCIA monsieur WIYAO ESSOHANA a rappelé que le processus évolue et a commencé en 2020 avec l’installation officielle du comité de pilotage qui a adopté les termes de référence.

Il a redit que ce comité a permis  de recruter trois consultants qui ont fait un état des lieux de la corruption au Togo et  produit un premier rapport.

Le président n’a pas manqué d’évoquer que ces consultants ont analysé le cadre juridique, institutionnel de la lutte contre ce fléau au Togo.

Pour clore ses propos, le patron de cet organe a précisé que cette assise a réuni toutes les couches socio-économiques du Togo dans le but d’apporter leur contribution à enrichir ce rapport.