L’éducation ne devrait pas laisser personne pour compte. C’est pourquoi les gouvernants l’ont inscrit dans les Objectifs du développement durable (ODD) en son volet 4 afin de garantir ce droit à tout citoyen sans distinction. Le Togo s’étant approprié ces objectifs, avec son Plan sectoriel de l’éducation (PSE) a porté un regard sur la situation des enfants handicapés en 2013 par un recensement.

Il en ressort donc un total de 13 282 enfants handicapés à travers le pays (57% de garçons et 43% filles) avec 7 139 (54%) dès lors inscrits à l’école.

La Fédération togolaise des associations de personnes handicapées (FETAPH) à travers son projet « Education inclusive dans la préfecture de Mô » veut formuler un plaidoyer pour la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’éducation 2020-2030 au Togo. Elle a réuni le mercredi 1er septembre 2021 à Lomé, avec son partenaire stratégique Plan international, à travers un atelier, des acteurs du secteur pour sortir un document de plaidoyer et de recommandations aux gouvernants à garantir une éducation inclusive au Togo.  

Aujourd’hui le constat est réel, l’objectif de l’éducation inclusif et pour tous est un défis majeur à relever. Une situation que la FETAPH veut remédier par des plaidoyers et recommandations afin que le Togo puisse honorer ses engagements d’ici 2030 face aux ODD.

Selon cette fédération, cette situation est alarmante dans les préfectures de Mô et du Moyen Mono (régions centrale et plateaux). Ainsi le projet « Education inclusive dans la préfecture de Mô »a été élaboré pour améliorer les conditions éducatives de cette couche sociale au Togo et spécialement dans ces préfectures.

Cet atelier de deux (02) jours va permettre d’informer et sensibiliser les acteurs sur le PSE révisé avec un accent particulier sur ses aspects inclusifs ; faire un état des lieux du niveau d’institutionnalisation de l’éducation inclusive relativement à chaque sous-secteur de l’éducation au Togo ; répertorier des obstacles nécessitant des actions de plaidoyers et des recommandations etc.  

Le projet « Education inclusive dans la préfecture de Mô »vise ainsi à contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation des enfants sans discrimination ni de stigmatisation au Togo il s’agira d’accroitre l’accès des filles et des garçons handicapés à une offre éducative inclusive et de qualité qui répond à leurs besoins particuliers dans la préfecture de Mô.

Il propose beaucoup de pistes dont la prise en charge des enfants laissés pour compte, la formation des enseignants sur les différents outils et méthodologies liés à la formation des enfants en situation du handicap, et l’infrastructure adéquate liée à leur formation.  

La rencontre a été présidée par le Président du conseil d’administration de la FETAPH, monsieur Komivi Ayassou. La coordonnatrice du projet éducation inclusive pour les enfants handicapés au Togo, au Plan international Togo, madame Adjoa Alaka, était également présente.