Des cadres de la douane togolaise renforcent leur capacité  sur le processus de contrôle des substances ciblée par le protocole de Montréal, et l’application du règlement en vigueur au Togo. C’est à travers un atelier lancé le lundi 12  juillet 2021 à Lomé.

Initié par le ministère de l’environnement de ressources forestières, cet atelier permettra au participant de mieux cerné les enjeux de la destruction de la couche d’ozone.

Pour le représentant du ministre monsieur DJOSSOU Videmé, les HCFC (Hydrochlorofluorocarbones) et les HFC étant des substances  nocives pour l’environnement, il importe donc de mettre en place une stratégie adaptée qui adopte une consommation dégressive de ces substances, un contrôle de leur importation et surtout leur remplacement par des alternatives éco-fonctionnelles. Pour y arriver, il est nécessaire de renforcer les capacités des acteurs qui jour et nuit, assurent le contrôle des produits à l’importation au niveau du cordon douanier. Il est donc urgent de redynamiser le contrôle de ces produits pour éviter le commerce illicite et l’utilisation incontrôlée de ces produits dans notre pays.

Enfin il invite les participants à une attention particulière lors des différentes formations pour approfondir leur connaissance particulièrement en ce qui concerne le contrôle des fluides frigorigènes à nos frontières.