La commission de la CEDEAO a procédé au lancement officiel du projet Système Régional Innovant du contrôle des Mouches des fruits en Afrique de l’Ouest (SYRIMAO) le jeudi 8 juillet 2021 à Lomé.

Le projet a pour but d’informer les acteurs nationaux, régionaux  et internationaux, ainsi que le grand public, du soutien de la CEDEAO et des partenaires au secteur horticole des états membres.

Selon monsieur Sékou SANGARE, commissaire de la CEDEAO, ce projet est de consolider, amplifier et de pérenniser les acquis de la lutte contre les mouches des fruits en Afrique de l’Ouest afin d’améliorer les revenus des producteurs et augmenter les parts  de marché des exportations des mangues.

Le projet a permis d’atteindre d’important résultat au TOGO d’après KOLANI  Dindiogue, Directeur de cabinet représentant le ministre de l’Agriculture  de l’élevage et du développement durable.

Pour le Directeur de la protection des végétaux, TAGBA Atsu, ce projet apportera une amélioration dans le secteur agricole.

En plus de la filière mangue, l’Union Européenne et l’Agence française  de développement accompagne d’autres secteurs  dans la région notamment la lutte phytosanitaire, les questions de sécurité alimentaire, du changement climatique et de l’élevage.

L’effet des mouches des fruits sur les productions agricoles, impacte négativement la sécurité alimentaire et fragilise l’économie. Pour venir à bout de ce phénomène la CEDEAO à travers l’appui de l’Union Européenne et de l’Agence Française de Développement a mis   en place le projet  SYRIMAO pour améliorer les revenus des producteurs, et augmenter les parts de marchés des exportations des mangues.