Une cérémonie de réouverture de la Maison des paysans dans la commune d’Agoè-nyivé 1 (banlieue nord de Lomé) s’est déroulée le mercredi 16 juin 2021. Les activités de cette maison de promotion de produits 100% terroir est une initiative du député togolais Gerry TAAMA.

Le gouvernement togolais dans sa vision de développement, a inscrit non seulement la promotion de la consommation locale au rang de ses priorités contenues dans le Plan National de Développement (PND 2018-2020) et la vision stratégique Togo 2025, mais aussi pris des initiatives audacieuses en vue de sa réelle concrétisation.

Il s’agit par là de promouvoir l’entreprenariat local. La question de débouchés de ces produits s’impose. La maison des paysans se veut donc une entreprise sociale, un cadre qui ouvre ses portes aux paysans pour soutenir leurs efforts d’entrepreneuriat dans la vision de valoriser les produits locaux et la consommation locale aux travers des services qu’elle offre.

C’est une vitrine, selon son promoteur, Gerry TAAMA, qui va favoriser les débouchés nationaux et internationaux des produits des jeunes entrepreneurs togolais dans la dynamique de création d’emploi et promouvoir la santé de la population à travers la consommation des produits purement togolais et 100%  naturel. 

L’honorable Gerry TAAMA compte travailler avec les institutions et surtout les collectivités locales et les entrepreneurs locaux pour avoir une productivité en qualité et en quantité de ces produits au plan national et à l’exportation. Occasion pour lui d’inviter les promoteurs de produits locaux à s’organiser en syndicats pour  demander des subventions auprès des bailleurs et de l’Etat. 

La Maison des paysans regroupe quatre (04) pôles d’activités à savoir, le mini-market pour l’exposition et la commercialisation des produits locaux ; un frigo de produits halieutiques d’eau douces et carnés naturels ; un bar-restaurant qui offre des plats togolais ; et un espace d’animation quotidienne.

La maison avait ouvert ses portes en 2017 pour la première fois et a du les fermer pour diverses raisons en 2018. Sa relance vient agrandir la vitrine créée déjà par la place FAO de vente et de consommation locale, le marché Togosimé destiné aux produits locaux etc.