Le Centre de Documentation et de la Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH) en collaboration avec la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé le colloque international en hommage à Me Yawovi Madji AGBOYIBO les 03 et 04 juin 2021 à Lomé.

Le colloque organisé en partenariat avec l’Université de Lomé, la Société Civile Professionnelle d’Avocats (SCPA), le Centre pour la Gouvernance Démocratique et la Prévention des Crises (CGDPC) et d’autres organisations de la société civile, a été placé sous le thème «Me Yawovi Madji AGBOYIBO : Histoire d’une vie et d’un temps (1943-2020)».

Il s’agit d’immortaliser le parcours remarquable, les idées et les méthodes de l’ancien Premier ministre qui aura marqué pendant plus de trois décennies, la vie sociopolitique du Togo et de l’Afrique.

Plusieurs témoignages ont été entendus des amis de l’illustre disparu, dont  celui du président de la Cour constitutionnelle du Togo M. Aboudou ASSOUMA.

 «Nos amis nous les choisissons, et quand on les choisit nous les restons fidèle Mr AGBOYIBO nous l’avons gardé dans nos images à jamais nous le garderons à jamais dans nos cœur » a indiqué le président de la cour qui est resté ami, de vrais amis et fidèle avec Madji. Selon M. Aboudou ASSOUMA.

Je voudrais, pour ma part, continuant le président, « mettre l’accent sur l’homme et ses qualités personnelles d’intelligence, de courage, de loyauté et d’abnégation. Sur sa capacité de faire passer l’atteinte du but poursuivi avant la recherche de son prestige personnel.»

Plusieurs confrontations s’imposent, d’abord sa fidélité en amitié, son renoncement à sois lorsqu’il s’agit de fournir un service, sa disponibilité sa sincérité sont des actes que beaucoup garderons comme héritage de lui.