Des foyers améliorés à charbon ont été remis aux personnes vulnérables et veuves le mercredi 26 mai dans la cours du vestibule royal du chef de canton de Tchalo dans la commune de Tchaoudjo 1.

Cette cérémonie qui est à l’actif de l’Agence d’appui aux Initiatives de Base (AGAIB) Centrale, chef de file du consortium du lot 5 du PALLC, se situe dans le cadre de la mise en œuvre de l’action intitulée : « Contribution à la lutte contre les changements climatiques par la promotion et la vulgarisation des fours et foyers améliorés dans les régions des Savanes, Kara et Centrale du Togo », lot 5 du Programme d’Appui à la Lutte Contre le Changement Climatique (PALCC), initié par le gouvernement et financé par l’Union Européenne (UE).

L’objectif de cette remise est de faire notamment la promotion et la vulgarisation des foyers améliorés à charbon subventionnés totalement aux personnes vulnérables et veuves identifiées, de s’assurer de la distribution officielle et effective des foyers améliorés aux veuves identifiées, de disposer d’une base de données actualisées des personnes vulnérables bénéficiaires de l’action et de faire connaitre aux bénéficiaires les avantages socio-économiques et environnementaux de l’utilisation des foyers améliorés à charbon.

Il s’agit également donner les conseils pour l’utilisation judicieuse et bon entretien des foyers améliorés, d’échanger sur les difficultés éventuelles rencontrées par les veuves bénéficiaires des foyers améliorés, de recueillir des témoignages de certains bénéficiaires et de formuler des recommandations.

Le directeur régional de l’Environnement et des Ressources Forestières, Affo Até Badjaniou et le directeur régional de l’Action Sociale du centre, Ouro-Agbandao Tchabouè ont indiqué que ce geste de l’AGAIB centrale va contribuer à la lutte contre les changements climatiques, la déforestation et la pauvreté. Ils ont invité les bénéficiaires à en faire bon usage de ces foyers améliorés.

Le Coordinateur de AGAIB-centrale Kamang Piabalo a signifié que qu’il est prévu au titre du document projet un dimension sociale en terme de don de 4000 fours améliorés à charbon subventionnés à 100% à raison de 4500 l’unité aux personnes vulnérables et  pauvres des cinq régions économiques du pays.

Il a dit que la concrétisation de cette action permettra d’une part, une meilleure atteinte des objectifs et va apporter des solutions adéquats aux problèmes d’inégalités sociales, de marginalisation et d’efficacité énergétique des fours traditionnels souvent voraces et d’autres part d’évaluer l’impact du projet sur la consommation du bois énergie dans les ménages.