Des Chefs d’Etats et gouvernements sont attendus ce mardi 18 mai 2021 à Paris (France) pour un sommet consacré au financement des économies africaines et à l’embarrassante  question de la dette qui porte un coup dur à l’émergence  des pays africains.

Pour le Togo, le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé prend part avec une délégation ministérielle, à cette rencontre internationale au cours de laquelle d’importantes décisions vont sortir.

A tout ceci s’ajoute la pandémie de Covid-19 qui a immergé depuis son apparition le continent dans un ralentissement sans précédent. Les pays africains ont besoin d’une relance économique.

Leurs regards sont donc tournés vers les grandes puissances  économiques, qui, touchées aussi par la pandémie mais avec des réserves de financement et de relèvement.

Le sommet de Paris doit notamment examiner les décisions prises par la communauté internationale à propos d’un apport  de Droits de tirage spéciaux (DTS) ; un instrument monétaire international créé par le FMI (Fond monétaire international) en 1969 pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres.