Un atelier de validation communautaire du document « historique et peuplements du grand Bè et ses croyances religieuses» s’est tenu le vendredi 30 avril 2021 au Centre communautaire de Bè à Lomé.

C’est une initiative du Comité de Développement de la zone de Bè (CDB) qui a reçu le soutien de la Commission nationale de l’UNESCO au Togo.

«Cache toi, silence, il y a danger, viens dans la forêt et tu y trouveras paix et tranquillité» ; cela signifie dans la Langue Ewé du mot Bè. La communauté de la zone de Bè à Lomé, est plus que déterminée à faire valoir ses patrimoines auprès de l’UNESCO.

Entre décembre 2019 et janvier 2020 un comité ad ‘hoc a été commis par le CDB pour aboutir le document objet de l’atelier. Le comité a visité tous les quartiers originels et l’essentiel des quartiers périphériques de la zone de Bè pour recueillir des informations utiles auprès des chefs quartiers desdites localités.

Le document ainsi élaboré retrace les mémoires des anciens des Bè qui disparaissent graduellement ; des articulations des grandes lignes et familles qui ont émigré à Bè depuis l’exode de Notsè et les générations qui se sont établies sur cette partie du Togo et dans les 7 quartiers de Bè et ses périphériques, a indiqué Akoété KOUGBLENOU président du Comité de Développement de la zone de Bè.

Ces informations sont liées à la fondation de chacun des quartiers et villages, aux différents peuplements de ces localités avec leurs installations; les différentes successions des chefferies traditionnelles ainsi que la vie socioculturelle au niveau de chacun de ces organes. Tout ceci complété par une mine d’informations sur les croyances religieuses (traditionnelle et chrétiennes) de la zone.

La rencontre de ce jour a permis à chaque partie d’apprécier les différentes composantes du document avec leurs articulations et faire des propositions d’amélioration avant son édition.  

La Commission nationale togolaise  pour l’UNESCO à travers son Secrétaire général Michel Koffi AGBOH a réitéré le soutien de son organisation à la communauté Bè dans leur processus de valorisation du patrimoine culturel.