Les représentants des communes du Grand Lomé, des régions maritime et plateaux sont en session de formation sur les procédures de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics du 19 au 21 avril 2021.

C’est une initiative de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) Togo, dont les travaux ont été lancés le lundi 19 avril 2021 à Lomé par le Secrétaire général de la préfecture du Golfe, M. Lébénè DJAGBAVI, représentant le préfet du golfe.

La formation qui s’ouvre constitue la deuxième phase d’une série lancée le 12 avril dernier à Kara (12 au 14 avril). Elle se déroule simultanément à Lomé, Kpalimé et dans les chefs lieux des régions économiques concernées.

Durant trois (03) jours, des représentants des collectivités locales (mairies) qui sont essentiellement les membres des procédures de passation vont renforcer leurs capacités sur des outils de la commande publique, notamment le rôle et responsabilité qui sont les leurs, et la maîtrise des techniques de passation du marché au sein des communes.

Il s’agira de permettre à ces acteurs de renforcer le contrôle dans un contexte de promotion de la bonne gouvernance à travers sept (07) modules de formation : Système des marchés publics au Togo ; principes fondamentaux de la commande publique ; actions préalables-identification des besoins et planification ; et la régulation des marchés en passant par la gestion  de l’exécution, procédure d’attribution, et la gestion des appels à concurrence. 

La formation va permettre aux communes de disposer de personnes compétentes en matière de passation de marché public.  

Selon le Directeur général de l’ARMP, Aftar Touré MOROU, les mairies sont des Autorités contractants au titre de la loi portant code et délégation de marchés publics au Togo. Il s’agit de donner les moyens nécessaires à la représentation locale pour mieux structurer l’économie locale dans la transparence, l’intégralité et l’efficacité à travers des règles et procédures de marché public sous peine de sanctions, a ajouté le directeur.  

Le respect de la réglementation en vigueur dans les marchés publics est donc de mise au niveau local. Le Secrétaire général de la préfecture du Golfe, M. Lébénè DJAGBAVI, a prié les participants à mettre au profit leur temps pour avoir les règles des marchés publics pour une bonne acquisition de matériels publics et autres.

A terme les sessions de formation (15 au total pour les deux phases) vont permettre à près de 351 membres de cellules de passation (mairies) y compris le personnel de régulation des marchés publics, de capitaliser des acquis de développement économique essentiel pour permettre aux communes de structurer l’économie locale grâce à la promotion des entreprises locales, des sous traitants locaux et la création des emplois aux niveaux des jeunes et femmes.