Le Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP) réunit les professionnels des médias les 12 et 13 avril 2021 à Lomé. C’est à travers un atelier de formation et de sensibilisation à l’endroit de ces acteurs considérés comme au premier plan, pour mieux informer les populations des zones de mise en œuvre du projet.

La formation des journalistes et communicateurs a pour objectif de susciter leur compréhension et implication effective dans les actions de communication du projet WACA ResIP.

La vingtaine de participants issus des organes de presses officielles comme privées de la préfecture du Golfe auront à renforcer leur connaissance sur les différentes composantes du projet. 

Ils devront durant les 02 jours avoir les vrais informations sur le projet, notamment les grands domaines d’intervention, les principales activités en cours et des travaux de protection côtière, le Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) et son fonctionnement et en fin, le processus de la collecte des données jusqu’au traitement des informations environnementales et de l’érosion côtière.

La gestion durable du littoral, la résilience des communautés des zones côtière aux effets des changements climatiques sont des défis majeurs qui interpellent la conscience collective togolaise particulièrement celle des acteurs de premier plan que sont les professionnels de médias.

La formation de ce jour est la première d’une série qui va réunir les médias surtout des zones de mise en œuvre du projet WACA ResIP-Togo, selon le Dr Assimiou ADOU RAHIM ALIMI, coordonnateur national du projet.  

Pour le Directeur de cabinet du ministère en charge de l’environnement du Togo, Dr Kodjo KUDADZE, représentant son ministre de tutelle, la gestion durable des littorales et la résilience des effets des zones côtières sont des défis majeurs à relever par les gouvernements. Il s’agit d’avoir  « l’adhésion des communicateurs que vous êtes pour aider les gouvernants à palier aux effets de changement climatique et les érosions côtières », a ajouté le directeur de cabinet.

Le programme WACA travaille avec les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest pour agir et susciter une voix unifiée, en élaborant une approche régionale afin de garantir la pérennité des zones côtières pour les générations futures. Au Togo le projet vise entre autres à renforcer la résilience des communautés touchées par l’érosion côtière.