Un atelier de concertation de la société civile de l’avant-projet de la loi relative à la vie associative au Togo a été organisé par les Organisations de la Société Civile (OSC) le vendredi 09 avril 2021 à Lomé.

Cette rencontre de consultation a pour but de recueillir les contributions de la société civile afin de guider le gouvernement sur les amendements à apporter au texte d’avant-projet de loi en ce qui concerne les éventuelles dispositions liberticides qu’il pourrait contenir. Cet atelier est l’aboutissement d’un long processus qui a impliqué un large panel des OSC.

La relecture de ce texte a rendu possible la production de deux documents, un qui regroupe les recommandations et l’autre qui précise les observations et les propositions de reformulation de différents articles surtout ceux liés à la partie, enregistrement et reconnaissance des OSC.  

Pour Monsieur ABITOR Komi, président du conseil d’administration du FONGTO, c’est une rencontre du processus de relecture et d’analyse critique  du projet de  loi pour en apporter  les observations et formuler les recommandations à intégrer dans ce projet de loi pour en faire une loi plus inclusive et la plus adaptée au fonctionnement des OSC.

Rappelons qu’une conférence de presse co-animée par les présidents du conseil d’administration du FONGTO, M.  ABITOR Komi et celui de UONGTO, M. AKPA Komi a mis fin à cette rencontre de validation de la synthèse des contributions des OSC.