Les ministres des transports Affoh Atcha-Dedji, de la Sécurité et de la protection civile, le Gal Yark Damehame, et des travaux publics, madame Zouréhatou Kassa-Traoré, étaient devant les professionnels des médias le lundi 15 mars 2021 à Lomé.

Cette rencontre avec la presse et les acteurs du secteur du transport a permis aux membres du gouvernement de rendre public, les nouveaux tarifs aux postes de péages sur toute l’étendue du territoire national aux usagers de la route.

C’était une occasion pour les trois ministres d’expliquer  tour à tour le bien-fondé de cette décision qui prend effet à compter du 18 mars 2021.

Selon les ministres ces ajustements des tarifs aux postes de péages font suite aux discutions et échanges avec la faîtière des syndicats des transporteurs routiers. Et surtout le besoin de financement pour l’entretien des routes qui s’élève régulièrement à plus de 30 milliards de francs CFA alors que les ressources budgétaire totales mobilisées tourne autour  de 17 milliards de francs CFA par an. Pour maintenir nos routes en bon état et permettre au gouvernement de poursuivre son projet de développement des infrastructures routières les nouveaux tarifs sont comme suit:

Engins à 2roues : 50f  CFA

Tricycles              : 100f

Véhicules légers : 500f

Mini bus de 9 à 15 places : 600f

Autocars / bus.   : 1500f

Poids lourds à 2 essieux : 2500f

Poids lourds à 3 essieux : 3000f

Poids lourds à 4 essieux : 3500f

Poids lourds à 5 essieux et plus : 5000f

Les réflexions se poursuivre pour statuer sur le cas des riverains de ces péages a déclaré madame Zouréhatou Kassa Traoré, ministre des travaux publics.