La  journée internationale de la femme est célébrée le lundi 8 mars 2021 à Lomé.

Placée sous le thème international « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 »,  c’est les locaux du Ministère de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation qui ont servi de cadre pour les activités apothéoses de la Journée internationale de la femme au Togo.

Ce thème permet de célébrer les efforts remarquables déployés par les femmes et les filles du monde entier dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19 et met en exergue le fardeau disproportionné qu’elles portent.

Un panel de communications qui a pour objectif de créer un cadre de discussions sur des thématiques en lien avec la Covid-19 et l’engagement de la femme face à la pandémie, ont été présentés.

«Quels impacts de la pandémie de Covid-19 sur la vie socioéconomique de la femme ? » et « Leadership féminin : gage d’un Togo résistant à la Covid-19 », ont été des communications suivies de causerie-débat réunissant environ 50 personnes.

A travers ce thème, les Nations Unies invitent les Etats, d’une part, à mettre davantage en valeur le potentiel et le leadership des femmes par le renforcement de leur positionnement dans les mécanismes nationaux de riposte et de relance face la pandémie de Covid-19 puis, d’autre part, à prendre les mesures appropriées pour minimiser l’impact de la pandémie sur elles, du fait de leur vulnérabilité.

Selon le Ministre  de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Adjovi Lonlonyo APEDOH épouse ANAKOMA, le Togo adhère à ce thème international auquel s’arrime le contexte national et qui prend en compte l’un des principes directeurs du Plan National de Développement (PND) notamment « l’équité, le genre et l’inclusion » pour parvenir à l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes.  

Le monde de la Covid-19, a imposés de nouveaux défis dans les réalités quotidiennes des femmes ; en plus de s’acquitter de leurs obligations familiales et professionnelles, la prise des dispositions de protection contre cette pandémie s’est révélée comme une charge supplémentaire au regard des coûts.

Au Togo, l’on peut se féliciter du niveau d’implication des femmes dans leurs différents mécanismes de prévention et de riposte contre la pandémie de Covid-19. De la coordination nationale de gestion de la riposte aux comités locaux en passant des structures spécialisées, les femmes se sont faites remarquées par leur sens du devoir et de dévouement.