Un séminaire de formation sur l’écologie chimique se tient, les 26 et 27 février 2021 à Lomé sur le thème «écologie chimique et interactions de la vie».

La rencontre regroupe des chercheurs et étudiants et vise à les informer et former sur  les outils de base utilisés en écologie chimique et leurs impacts sur l’environnement.   

Il sera question de parler de la généralité sur l’écologie chimique ; les impacts sur les populations génétiques, les facteurs environnementaux sur la communication chimique et les réceptions ; et les pratiques de cas d’écologie chimique dans la lutte contre les ravageurs et les maladies.

Il s’agit de développer les informations sur l’écologie chimique  pour la nouvelle génération dans les régions tropicales qui abritent de nombreux cas de ravageurs et de maladies ; et susciter la compréhension, l’importance et les rôles des interactions chimiques chez les jeunes chercheurs, a indiqué M. Djima Koffi entomologiste biologiste-moléculaire,  organisateur et formateur  à ce séminaire.

Les échanges durant les deux (02) jours entre scientifiques africains, biologistes, entomologistes, écologistes, agriculteurs, nutritionnistes, médecins et chimistes vont permettre dans une atmosphère de partages d’expériences, une facilitation de compréhension des interactions intra et extra spécifiques en matière de l’écologie chimique.  

Le séminaire est organisé par la DAAD (service d’échange universitaire Allemand).