148 casques bleus Togolais de la deuxième vague de l’unité de police constituée (FPU) sont arrivés le 25  février 2021 à l’aéroport international de Gnassingbé  Eyadema de Lomé.

Ils sont au total 160 casques bleus à être déployés en Août 2019 en terre soudanaise pour apporter leur pierre à l’édification de la paix dans le cadre de la mission conjointe des Organisations des Nations Unies (ONU) et de l’Union Africaine (UA) de Darfour.                                                                                                               

Pendant 18 mois ces casques bleus togolais  ont contribué à la paix mondiale, à la protection des populations civiles, des matériels et du personnel de l’ONU. Cette mission conjointe a permis également aux missionnaires  de faire des différentes patrouilles et de surveiller les  différentes installations des institutions.

Au nom des ministres de la sécurité et de la protection civile et celle de la  défense et des anciens combattants, le directeur de la sécurité extérieure, colonel BARAGOU BAMANA a accueilli la première et la deuxième vague venant de Darfour respectivement le 24 et 25 février 2021.

Le représentant  des deux ministres se dit fière de la mission de sécurisation accomplie par les deux contingents au côté de leurs frères d’armes en difficulté. Il a précisé qu’ils sont également revenus en bonne santé et en nombre. « Après les formalités vous allez vous rendre au Centre d’Entrainement des Opérations de Maintien de la Paix de Lomé (CEOMP) et quand l’ordre sera donné chacun regagnera sa famille » a déclaré le colonel.

Au nom des deux contingents monsieur BARNABO Yendoutin, Commissaire principal de police, commandant de la 9ème FPU a remercié les autorités togolaises qui ont placé confiance en leur modeste personne et ont apporté leur soutien indéfectible pour la réussite de cette mission. « Nous avons fait le nécessaire pour obtenir les certificats possibles pour que notre pays ne soit pas indexé un jour d’avoir pollué le site qui lui a été confié pour les activités opérationnelles » a souligné le commissaire avant de clore ses propos.

Pour rappel, 12casques bleus Togolais restant qui vont convoyer les matériels sont attendus dans les jours à venir. Cette deuxième vague met fin à cette mission qui a été créée en 2007 et a permis au  Togo, membre des Organisations des Nations Unies d’envoyer son premier contingent  en 2010 dans le but d’éteindre le feu dans le pays voisin, SOUDAN.