Le document du rapport de l’étude sur la contribution de la culture à l’économie togolaise a été validé le vendredi 12 février 2021 à Lomé lors d’un atelier organisé par le Ministère de la culture et du tourisme du Togo.

Les enquêtes réalisées ont pris en compte cinq (05) indicateurs dans l’économie notamment le PIB culturel, l’emploi culturel, la consommation finale des ménages en biens et services culturels, les exportations de ces biens et services et le financement public de la culture.

Le rapport indique dès lors que la culture a contribué à près de 1,97 % du produit intérieur brut (PIB 2017) de l’économie togolaise, soit environ 73 milliards de francs CFA. Entre autres, en cette même année 53 589 emplois culturels ont été créés, soit 1,75% de l’emploi total au Togo; et les exportations des biens et services ont tournées autour de 1,2 milliards de francs CFA en 2019, surtout sur le marché sous-régional de l’UEMOA.

Plusieurs recommandations ont été faites dans ce document.

Les participants ont fait la relecture du document et des propositions d’amélioration, en passant par l’appréciation de la forme et le fonds. Ce rapport validé constitue donc un outil national de promotion du secteur de la culture au Togo.

C’est une solution aux problèmes et une opportunité pour les acteurs de la culture. Il s’agira d’amener la culture à construire des indicateurs macroéconomiques pour le secteur au togolais afin d’examiner sa contribution à l’économie nationales.

’Il est attendu que les entreprises culturelles soient plus compétitives et créatrices d’emplois descentes’’ selon le Directeur de cabinet Gnazou N’DAAM du ministère de la culture et du tourisme, représentant son ministre de tutelle à l’ouverture des travaux. ‘’Ceci contribuera à l’élaboration des données fiables et actualisées pour répondre aux besoins nationaux et internationaux’’ a-t-il ajouté. 

L’atelier est organisé dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’UEMOA qui exhorte les départements chargés de la culture de ses Etats membres, à inscrire au rang des actions prioritaires, la production régulière des statistiques pour répondre aux exigences de la gestion sur les résultats. 

La production de données régulières, fiables et cohérentes va sans doute contribuer à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD) pour le Togo et du Plan National de Développement (PND) au Togo.