L’Union Internationale de la Presse Francophone section Togo (UPF-Togo) a lancé les activités de sa rentrée le vendredi le 29 janvier 2021 à Lomé. C’est dans le cadre des soixante dix ans d’existence de l’Union Internationale de la Presse Francophone.

C’est à travers une conférence-débat placée sous le thème «les spécificités du nouveau code de la presse togolaise». Rencontre présidée par le ministre de la communication et des médias du Togo, porte parole du gouvernement, le Professeur Akodah AYEWOUADAN.

Le thème de cette conférence est développé par quatre éminents panélistes à savoir monsieur Sylvain ATTOH-MESSAN, avocat au barreau de Lomé, Docteur Anoumou AMEKOUDJI, enseignant chercheur à l’université de Lomé,  Docteur Abass SAIBOU, spécialiste en sociologie de communication et monsieur Babaka BADJIBASSA, membre de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC).

Au cours de la conférence-débat,  la marge de séparation entre le délit de presse et le délit de peine ont été également soulignés. Les panélistes ont ressorti la nécessité pour les journalistes de connaitre et de maitriser les textes qui régissent leur profession afin de bien faire leur travail pour ne pas porter atteinte aux personnes physiques et morales de leurs communautés.

Ces panélistes ont également exhorté les journalistes à se faire établir, par la HAAC, la carte de presse, qui est un élément fondamental pour se protéger de toute incrimination.

Cette conférence a connu la présence du ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des Relations avec des Institutions de la République  monsieur Christian TRIMIUA, du conseiller spécial du président de la république, madame Reckya MADOUGOU, des organisations de presse et un massif de professionnel de médias.