Près de 174.000 enfants (1/800 naissances) par an dans le monde souffrent de la maladie du pied bot et seulement 15 % ont accès aux soins et traitement adéquats.

Le Togo et ses partenaires socio-sanitaires dont Cbm ne ménagent pas d’efforts pour favoriser les mobilités de ces types enfants.    

Le projet «Prise en charge précoce du pied bot au Togo» vient d’être lancé le vendredi 29 janvier 2021 à Lomé. Il sera mise en œuvre sur quatre (04) ans et couvrira toute l’étendue du territoire national sur financement de Cbm (Christoffel-Blindenmission) à 258,7 millions de francs CFA.

Depuis 2011 cette pathologie a été prise en charge dans la clinique du Centre national d’appareillage orthopédique et de rééducation (CNAO) de Lomé et dix (10) autres cliniques sur l’étendue du territoire. Plus de 1200 enfants ont été pris en charge entre 2011-2018.

Ce chiffre a du baisser après 2018 faute de financement. Ce qui a réduire la prise en charge seulement dans la clinique du CNAO.

Dès lors que plusieurs défis liés à cette pathologie sont à relever, le lancement dudit projet vient à point nommé contribuer à réduire son impact sur la mobilité des enfants.

Le projet prévoit notamment l’installation et la réhabilitation de 20 cliniques y compris celles dont les activités sont ralenties.

Selon le chargé de suivi-évaluation du projet M. Karilowo ATE, le projet prévoit aussi la formation des agents de santé pour la prise en charge dans ces cliniques ; et des sages femmes, infirmiers et assistants pour identifier de façon précoce ces malformations de la grossesse à la naissance de l’enfant.

Le ministère de la santé a réaffirmé son engagement et celui du gouvernement pour l’accompagner de ce projet en mettant à disposition les services techniques du département, selon le docteur  Kokou WOTOBE, secrétaire général du ministère.  

Le projet «Prise en charge précoce du pied bot au Togo» vise à terme1069 enfants au Togo.

Le pied bot est une malformation congénitale de pieds tournés vers l’intérieur. La prise en charge précoce pour les enfants (de 0 à 3 ans) leur permette de retrouver une bonne mobilité.