Une cérémonie de lancement officiel du second cycle d’évaluation mutuelle du dispositif national de Lutte contre le Blanchiment  de Capitaux et le Financement du Terrorisme (LBC/FT) au Togo s’est déroulée le lundi 25 janvier 2021 à Lomé.

La rencontre vise à collecter toutes les informations complémentaires nécessaires pour prouver la conformité et l’efficacité du dispositif togolais. Les 6 experts du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) aux côtés du Togo dans cette lutte collective vont visiter et examiner le dispositif et la stratégie adopter et faire ensuite des recommandations.

Le Togo fortement lancé dans ce programme a plusieurs actions dans son Plan National de Développement; il est prévu l’amélioration des actions de lutte contre la fraude, la corruption et le blanchiment des capitaux.     

Pour monsieur Kimelabalou ABA, directeur général du GIABA,  le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme constituent des crimes transnationaux aux conséquences dévastatrices. Pour le Togo, tout le processus d’évaluation permettra de renforcer l’intégrité de son système financier, a-t-il ajouté.

A l’ouverture des travaux monsieur Kossi TOFIO, directeur de cabinet du ministère de l’économie et des finances du Togo, a souligné que, la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est une affaire de toute la communauté internationale.