Le concours de plaidoirie initié par l’Ecole Supérieure d’Audit et de Management (ESAM) à l’endroit de ses étudiants n’a pas manqué à son rendez-vous de 2021, malgré la pandémie de la Covid-19. Cet évènement de culture d’excellence pour des jeunes leaders de demain, s’est tenu dans les locaux de l’école le mercredi 06 janvier 2021 à Lomé.

Huit (08) étudiants en droit ont mis en valeur leur talent sous la supervision d’un jury composé de quatre (05) membres, présidé par Monsieur Koffi Guy BASSAH juge à la cour suprême du Togo.  

Le thème de la 4ème édition du concours de plaidoirie, comme les trois éditions passées n’a pas changé ; «La République»,  a  mis en branle les huit candidats finalistes. Chacun a présenté un sous-thème relatif à la république notamment, l’alternance démocratique, l’état de droit, l’équilibre des pouvoirs, la nation, l’autonomie du pouvoir judiciaire, la responsabilité du gouvernement,  la citoyenneté, et la laïcité.

Ces sous-thèmes constituant entre autres valeurs enseignées aux étudiants de l’ESAM. 

Trois (03) candidats ont été retenus à l’issu de la phase finale du concours, selon l’ordre de mérite de notation du jury présidé par le juge BASSAH.

Les candidats ont été notés sur quatre (04) critères dont, la présentation du candidat sur scène, les qualités orales, la pertinence de l’argumentation/le fond sur le sous-thème choisi, et le respect du temps sur scène. 

Mlle Merveille DISSEH, 18 ans, étudiante en 2ème  année de licence en droit qui a plaidé en faveur de l’équilibre des pouvoirs a été sacrée vainqueur de l’édition 2021. Elle a totalisé une moyenne de 17,40 sur 20, et s’est vue décerné le 1er prix mis en jeu. Les 2ème et 3ème prix sont allés respectivement à Mlle Danielle BANKOLE (la laïcité) et M. Jean de Dieu GBESSAYA (l’Etat de droit).

Le Directeur général de l’ESAM, Roger MIFETOU n’a jamais caché son satisfécit face à ses étudiants qui arrive à rendre efficacement les acquis de l’enseignement de son école. Une manière pour lui de se rassurer toujours de la qualité et la compétence des têtes bien faites qu’il met sur le marché national et international de l’emploi.

Le concours de plaidoirie est initié depuis 2018 à l’endroit des étudiants de la filière de droit de l’ESAM. C’est un cadre qui permet à ces apprenants de construire en plus des valeurs morales, celles de la      république.  Il s’agit de développer en eux l’esprit de compétition, la culture de l’excellence et le leadership et leur faciliter l’art oratoire.