Un atelier technique de validation du rapport d’étude de faisabilité du projet d’aménagement du site historique de Kamina s’est tenu le mardi 22 décembre 2020 à Lomé.

Il s’agit donc pour ce projet de préserver ce site et de le valoriser à des fins touristiques.

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants  auront à décortiquer en commissions le document de rapport provisoire, à y apporter des amendements et à débattre de toutes autres questions pertinentes.

Dans le souci de viabiliser ce site dans une perspective de développement du tourisme, l’Etat s’est engagé dans une étude de faisabilité pour voir dans quelle mesure ce site peut être attrayant et attirer les visiteurs nationaux et internationaux.

Selon monsieur Kofi Gbemu AHOSE, chef division des secteurs secondaires et tertiaires au ministère de la planification et de la coopération, la viabilisation du site est de restaurer les vestiges pour qu’ils ne se perdent pas sous l’effet  des intempéries et du temps pour que l’histoire se raconte de générations en générations. A en croire, le chef division pour clore ses propos, le coût global du projet  s’élève à 5.230.650.000 de Francs CFA sur une période de trois ans.

Auparavant le ministre de la culture et du tourisme, monsieur Kossi Gbényo LAMADOKOU a précisé que les secteurs de la culture et du tourisme sont reconnus comme étant dynamiques tant sur le plan social et économique et considérés comme des secteurs créateurs d’emplois et de richesses. Le ministre a pareillement  exhorté les participants à  avoir à l’esprit  que la chose culturelle et touristique étant transversale, il est hautement souhaité que chacun d’entre eux s’investisse suffisamment afin de capitaliser les meilleures données pour l’amélioration et la validation de ce rapport d’étude.

Pour rappel la station de transmission sans fil de Kamina a joué un rôle à un moment de l’histoire de notre pays et constitue un témoignage unique d’archéologie scientifique et des technologies au service des rivalités des puissances coloniales occidentales. Elle constitue également un lieu de recherche et de loisirs.