Le Togo veut règlementer le secteur de l’importation et de l’utilisation des Hydro Fluoro Carbones (HFC) et préserver notre environnement. Un document élaboré à ce sujet est soumis à validation le jeudi 17 décembre 2020 à Lomé.

Cette rencontre de deux jours qui regroupe des techniciens en la matière vise à faire une analyse diagnostique du cadre juridique relatif aux Substances qui Appauvrissent la couche d’Ozone (SAO) au Togo suivant l’arrêté interministériel du 23 mai 2013, portant réglementation de l’importation et de la réexportation des hydro chlorofluorocarbones (HCFC) et des équipements les contenant d’une part; la mise à jour de la réglementation nationale sur les importations des SAO et proposer un texte qui prend en compte les HFC d’autre part ; en suite œuvrer pour la validation de la réglementation nationale concernant les importations des HCFC et les HFC ; et enfin produire des fiches d’information sur l’amendement de kigali en vue de faciliter son appropriation et l’application de la réglementation actualisée

Pour le coordonnateur bureau national ozone, Monsieur DJOSSOU Vidémé Ameh, le rapport d’une étude réalisée au Togo en 2016 avec l’appui de l’Onu environnement révèle que le niveau de consommation des HFC dans le pays est en nette augmentation. Désormais les HFC sont remplacés progressivement par le HC au niveau des Climatisation et des réfrigérateurs. 

En ouvrant les travaux le Directeur de l’environnement Monsieur ESSOBIYOU K. Thiyu, a laissé entendre qui les Hydro Fluoro Carbones HFC ne détruisent pas la couche Ozone, mais que se sont de puissant gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement du climat.