Une première, célébrée dans une condition très particulière, la 8ème  édition de la Journée nationale de reconnaissance à Dieu (JNRD) n’a pas respecté son caractère de regroupement massif cette année, puisqu’il s’agit de glorifier et louer L’Éternel Dieu dans toute sa diversité pour ses bienfaits au Togo. Pour cause, la Covid-19 a restreint l’organisation.

La JNRD s’est donc tenue le dimanche 13 décembre 2020, pas à ciel ouvert sur le stade de Kégué comme d’habitudes;  mais dans un hôtel, 2 février, avec une transmission en direct sur les médias nationaux et en ligne sur les réseaux sociaux.  

La journée, une initiative du Corps de christ au Togo, a vu la participation de quelques autorités togolaises, notamment présidents des institutions, ministres, politiques, administratifs et traditionnels.

C’est un temps de gratitude à Dieu au Togo. Une occasion d’actions de grâce, de prédication et prières de supplication. La prière a été conduite, à l’occasion par le Rev pastor Djakouti Mitré, président du corps du christ au Togo. Il a insisté sur la repentance pour avoir le pardon de Dieu. C’est un appel lancé à l’église et à tout un chacun à travers l’obéissance. Pour lui il faut savoir dire merci  à Dieu.

L’orateur a enfin prié pour la paix au Togo et dans les foyers; pour les dirigeants afin qu’ils soient des instruments de paix de Dieu.

Le peuple togolais est donc rappelé à cette édition de la Journée nationale de reconnaissance à Dieu (JNRD) à une parfaite  consécration à Dieu.

Rappelant la situation de la pandémie à la Covid-19, les organisateurs ont prié et intercédé  pour que l’Éternel veille plus sur le Togo en protégeant les familles contre cette pandémie.