La mise en œuvre d’un marché régional compétitif de l’électricité dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a été le principal menu de la 15ème session de l’assemblée générale du système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA) qui a commencée le 7 décembre 2020 à Lomé.

Les travaux de cette rencontre qui a pris fin le vendredi 11 décembre 2020, ont été un moment de réflexion et d’évaluation du  travail accompli pour l’atteinte des objectifs fixés pour le projet.

Spécialement pour cette année, l’impact négatif de la pandémie de la COVID-19 a été enregistré dans l’exécution des travaux de construction des ouvrages sur le terrain. C’est dans cette optique que le thème choisit pour cette 15ème assemblée générale de l’EEEOA est : «  construire la résilience aux effets de la covid-19 et continuer l’édification du marché régional de l’électricité ».

Spécialement les projets dont la fin en 2020 permettrait le démarrage de la phase compétitive du marché régional de l’électricité de la CEDEAO ont été impactés. Il s’agit du projet d’interconnexion Côte d’Ivoire, Liberia, Sierra Leone et Guinée (CLSG) ; de la boucle  de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG) ; du projet du Centre d’Information et de Coordination (CIC) et du projet de synchronisation des réseaux du système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA). Mise à part le projet CLSG qui devrait s’achever en 2021, les 3 autres échus en 2022.

La cérémonie s’étant présidée par Mme Mila Mawunyo AZIABLE, Ministre délégué auprès du Président de la République togolaise chargé de l’Energie et des Mines, qui a souligné que cette assemblée générale est une occasion de célébrer tous ensemble le 21ème anniversaire d’EEEOA, l’âge de la maturité et de faire le point des activités réalisées dont le Togo se réjouit de bénéficier dès lors.