La journée internationale de la lutte contre la corruption est célébrée chaque 09 décembre dans le monde. Au Togo la Haute autorité de prévention de la lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a organisé ce jour, une conférence sur le thème de la célébration qui est « Rétablir avec l’intégrité». Cette journée du 09 décembre a été déclarée journée internationale de lutte contre la corruption afin de sensibiliser le monde entier sur ce fléau.

La corruption est au centre de plusieurs maux qui gangrènent nos sociétés. Cependant, dans le contexte de la crise sanitaire mondiale actuelle, la lutte contre la pandémie du Covid19 offre aux prédateurs des deniers publics de nouvelles possibilités d’exploiter la faiblesse des systèmes de contrôle et le manque de transparence pour détourner des fonds destinés aux populations démunies.

En effet le continent Africains est connu pour avoir le mieux contré le Covid19, mais risque d’être empoisonnée par le triste constat que la quasi-totalité des scandales financiers en lien avec la gestion de cette pandémie se loge en Afrique. Plusieurs cas de corruptions ont fait surface en ce moment de crise, on peut citer le cas de l’Afrique du Sud ou les autorités fiscales ont déclaré un scandale de disparition de 40millions de dollars, des équipements de secours et des sacs de vivre. En Ouganda quatre responsables gouvernementaux risquent l’emprisonnement pour un détournement d’un demi-million de dollars sur un fond destiné au plus vulnérables.

Le Président de la HAPLUCIA M. Essohana WIYAO se félicite de la performance de l’engagement des plus hautes autorités du Togo en faveur de la lutte contre la corruption.

Un engagement qui s’est traduit par la promulgation de la loi organique n°2020-003 du 24 janvier 2020 fixant les conditions des biens et avoirs des hautes personnalités, des hauts fonctionnaires et autres agents publiques.