Le ministère de l’environnement et des ressources  forestières en collaboration avec la GIZ et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) organise le 23 novembre 2020 à Lomé, un atelier national de présentation et de validation des résultats de l’évaluation des opportunités de restaurations du paysage au Togo.

 Cette rencontre de deux jours vise à présenter les résultats de l’étude de la Méthodologie d’évaluation des opportunités de restauration (MEOR) des paysages forestiers de la préfecture de la Binah aux participants pour sa validation au niveau national. Ensuite dans le cadre du projet « renforcement et suivi de la restauration des paysages forestiers dans certains pays, en soutien à l’initiative pour la restauration des paysages forestiers africains (AFR100) », les parties prenantes au projet organiseront une table ronde pour faire le plaidoyer auprès des décideurs politiques et partenaires, pour le soutien à la mise en œuvre des interventions de restauration identifiées dans la préfecture de la Binah.

En juillet 2018, le Togo a finalisé son engagement envers l’initiative africaine pour la restauration des paysages forestiers (AFR100), avec l’objectif de restaurer 1,4 million d’hectares de paysages déboisés et dégradés d’ici  2030.

Pour madame ATUTONU Amah, directrice des ressources forestières au ministère de l’environnement, l’exercice de la MEOR de la préfecture de la Binah, mené par les experts nationaux préalablement formés par L’UICN, a donné d’importants résultats pour une meilleure restauration de terres et paysages forestiers de la préfecture. En ouvrant  les travaux pour la validation de cet outil, le Directeur de cabinet du ministère de l’environnement et des ressources forestières Monsieur KOUDADZE Kodjo, a souligné que c’est pour endiguer ce fléau de dégradation des terres que le Togo a récemment adhéré à l’initiative AFR100 et celle de la neutralité en matière de dégradation des terres.