Les travaux de la session budgétaire de la  Commune Golfe 5 ont été ouverts le mardi 21 janvier 2020 à la mairie d’Aflao Gakli de cette commune. Cette session a été lancée par le maire de cette commune, M. Kossi Aboka en présence du préfet du Golfe, M.  Komlan Agbotsè.

Le projet de budget prévisionnel de la Commune Golfe 5 s’équilibrerait en dépenses et recettes à 2,6 milliards de francs CFA (TVA compris) pour le compte de l’exercice 2020.

Le maire de ce ressort territorial, ses adjoints et les conseillers  municipaux, les présidents  des CDQ et CVD de cette commune, vont plancher durant 15 jours  sur les enjeux et défis de leur communauté et définir les plans d’actions et de mobilisation de ressources pour le développement du milieu en passant par l’adoption dudit budget.

Le budget primitif soumis à l’appréciation des responsables municipaux est réparti en deux sections : la première est relative au fonctionnement de la Commune et la seconde liée à l’investissement et l’équipement.

Il s’agira de fédérer les énergies et débattre des questions budgétaires  pour le développement  communautaires, notamment la rénovation et construction d’écoles, marchés et centres de santé, l’aménagement des routes, assainissement et espaces verts….

Pour cela la mairie se donne comme, entre autres moyens de mobilisation de ressources : les taxes, impôts…. Occasion pour le Maire Aboka de rappeler à tout un chacun l’obligation de payer les impôts et taxes qui constituent aussi leur manière de participer au développement territorial.

Le préfet du Golfe à l’occasion a invité les uns et les autres à laisser les divergences politiques et adopter «un seul parti qui est le développement». Il a aussi invité les municipaux à faire aussi des budgets prévisionnels sur plusieurs années.