La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), met un prêt de 6 milliards de FCFA à la disposition du gouvernement togolais pour le financement partiel du projet d’électrification rurale décentralisée de 62 localités dans 5 régions du Togo, à partir du système solaire photovoltaïque.

La cérémonie de signature du prêt a eu lieu le vendredi 04 novembre 2016 au siège de la Banque Ouest Africaine de Développement à Lomé, entre le président de l’institution, M. Christian ADOVELAND et le Ministre de l’économie et des finances du Togo, M. Sani YAYA.

signatureboad1

Pour M. Christian ADOVELAND, le développement de l’énergie a été identifié comme l’un des axes stratégiques majeurs du Plan stratégique 2015-2019 de la BOAD. Il a émis le vœu que toutes les dispositions soient prises par la partie togolaise, afin que les travaux se déroulent conformément au calendrier d’exécution et que les mesures idoines soient prises pour rendre opérationnelle l’Agence Togolaise pour l’Electrification Rural et les Energies Renouvelables.

Selon le Ministre de l’économie et des finances, M. Sani YAYA, l’accès à l’électrification pour tous est l’une des priorités du gouvernement togolais, contenues dans la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE 2013-2017). Pour sa part, il a émis le vœu que ces accords soient suivis d’autres, tout en rassurant le président de la BOAD que les dispositions seront prises pour que le projet bénéficie d’un suivi particulier et que son démarrage soit effectif.

Notons que ce projet est la première des 3 étapes prévues dans la réalisation du Programme de Valorisation de l’Energie Solaire d’un montant global de 80 milliards de FCFA. Il va permettre l’accès de 12 300 ménages ruraux à l’électricité à partir de 2018, et va contribuer à l’amélioration du taux d’électrification rurale du pays en le faisant passer de 6 % en 2016 à 7,5% à partir de 2018.

Outre ce prêt direct de la BOAD, le projet devrait également bénéficier d’un financement de 14,183 milliards de FCFA du Fonds de Développement (FDE) mis en place par l’UEMOA et géré par la BOAD.