Une rencontre a été initiée par le Congrès Africain pour le Développement, la Démocratie et la Relance Economique (CADDRE) à Lomé le 09 octobre 2016, à la veille du sommet sur la sécurité et la sureté maritime, afin de soutenir ledit sommet sous le thème « la responsabilité de la jeunesse face aux défis de la sécurité et la sureté maritimes en Afrique ».

Soucieuse de participer à cette préoccupante et effervescente question de la sécurité et la sureté maritimes, la diaspora africaine au Togo,sous l’égide du CADDRE, s’engage résolument aux côtés des autorités africaines pour répondre aux défis et enjeux du grand rendez-vous de Lomé. Pour ce faire, le CADDRE a retenu six points essentiels : la sécurité et la sureté maritimes, la pollution maritime, migration clandestine par la voie maritime, exploitation et promotion des ressources maritimes, la responsabilité des populations côtières et la stabilité, politique, économique et développement.

L’approche du CADDRE de ce sommet de Lomé est de poser le récurent problème Africain de la nécessité d’associer impérieusement aux prises de grandes décisions et orientations, toutes les couches de la vie nationale ou les couches cibles, et pour ce cas, les sociétés civiles africaines ainsi que les collectivités locales et villageoises côtières. Aussi, le CADDRE voudrait-il que les autorités africaines, présentes à ce sommet, prennent en compte ses recommandations afin de les intégrer, après analyse, aux grandes directives et orientations de cette  démarche participative de Lomé.