L’atelier de Lomé sur le plan directeur de développement des infrastructures régionales de la CEDEAO a pris fin le 11 août 2016. Après trois jours d’étude, les participants ont fait plusieurs recommandations entre autres, faciliter la circulation des biens et des personnes.

Les experts des Etats membres ainsi que les cadres des départements de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) chargés des secteurs des infrastructures et des représentants des institutions économiques ont validé le plan directeur de développement des infrastructures régionales de la CEDEAO du 9 au 11 août 2016 à Lomé.

Cette session de validation a pour objectif de déterminer les projets d’infrastructures prioritaires d’importance stratégique pour la sous-région ouest-africaine à l’horizon 2040, dans chacun des secteurs (transport, énergie, technologie de l’information et de la communication et des ressources en eau), afin de planifier leur développement et mise en œuvre de manière synergique et coordonnée.

Ces trois jours de débats et d’échanges ont permis aux participants de suivre des présentations. Elles porteront entre autres sur les étapes réalisées du plan directeur, le diagnostic des infrastructures régionales, le financement du plan directeur et sur les projets sélectionnés pour les plans régionaux dans les secteurs sus mentionnés.

Ce premier atelier de validation du plan directeur provisoire de l’étude portant sur l’élaboration d’un plan directeur pour le développement des infrastructures de la CEDEAO est organisé par la commission de la CEDEAO à travers son unité chargée de la préparation et du développement des projets d’infrastructures d’intégration au sein des Etats membres du PPDU.