L’équipe de la Banque Mondiale est allée toucher du doigt les réalités du terrain le lundi 01 aout 2016 dans la région maritime, après les discussions en atelier sur la sixième  mission de suivi et évaluation périodique de la mise en œuvre du Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGICT).

La tournée a d’abord conduit l’équipe de la Banque Mondiale au bassin de rétention des eaux pluviales de Tokoin non loin du Campus de Lomé. Là, l’équipe a surpris des ouvriers à pied d’œuvre pour l’installation d’une bâche d’évacuation des eaux de débordement évaluée à plus de 90 millions F CFA financés par le PGICT.

Après le bassin de Tokoin Tamé, le cortège de la mission a mis le cap sur l’état major général des Forces Armées Togolaises.  Dans l’enceinte de cette institution le PGICT finance la construction d’une Unité de secours des sapeurs pompiers.  Il s’agit d’une des quatre en construction sur toute l’étendue du territoire national.

La dernière étape de cette tournée a été marquée par la visite d’un sous-projet communautaire à Tsévié dans le Zio.  Là, l’équipe a également surpris des ouvriers dans la construction des caniveaux traversant trois quartiers de la localité notamment Hétsavi, Tsiapé et Wemé.

Selon le Dr Hounkpé Koffi chef de mission de suivi-évaluation de la Banque Mondiale, la Banque se félicite du niveau d’avancement dans la mise en œuvre du PGICT.

Notons que cette sixième mission à l’instar des autres dans le passé œuvre à corriger les manquements si besoin en était et c’est sur une note de satisfaction totale que la mission a conclu sa tournée dans la région maritime.