Le ministère en charge de l’enseignement supérieur en collaboration avec le Conseil des Établissements Privés d’Enseignement Supérieur (CEPES) ont présenté les outils de contrôle des établissements d’enseignement supérieur privé au cours d’une réunion, le vendredi 22 juillet 2016 à Lomé.

Ces outils qui sont soigneusement élaborés par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) encore appelés les référentiels du CAMES permettront à ces deux organes de vérifier sur le terrain le cadre dans lequel travaillent les 81 établissements privés que compte le Togo et l’efficacité dont ils font preuves.

Cette rencontre s’inscrit dans la dynamique de la qualité de l’enseignement tant au niveau public que privé au Togo.Par conséquent, une inspection se déroulera en août 2016 pour la première partie et la seconde, inopinée, aura lieu en septembre 2016.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, professeur Octave Nicoué BROOHM a exhorté les participants à travailler ensemble et à jouer leur partition dans la valorisation de l’enseignement supérieur en général et dans le privé en particulier. Il a aussi demandé aux chefs de ces établissements de mettre en œuvre des filières porteuses telles que les filières d’ingénierie, technique, scientifique etc. Il a terminé en félicitant le CEPES pour ses initiatives.