Les ministres en charge de la sécurité Yark Damehane et son collègue en charge des transports, Nisao Gnofame ont rencontré les acteurs publics et privés de la sécurité routière, le 21 juillet 2016 au ministère de la sécurité dans le but de faire le point sur le phénomène des accidents de la circulation routière au Togo afin d’envisager de nouvelles approches de solutions pour les limiter.

En effet, au premier semestre de 2016, les services de police et de gendarmerie ont enregistré sur les routes 3407 cas d’accidents dont 239 morts (soit une moyenne de 40 morts par mois), et 4116 blessés (soit 686 blessés par mois).

Entre autres causes de ces accidents on peut citer : le défaut de permis de conduire, excès de vitesse, dépassement défectueux, changement brusque de couloir de marche, non respect des feux de signalisation, défaut de maitrise et conduite en état d’ivresse.