Dix-huit mois à près le décès de son secrétaire général, le GSA a organisé une assemblée générale afin de réunir ses membres adhérents pour débattre des questions relevant de leur corporation le samedi 16 juillet 1017 à Lomé.

Aujourd’hui, face aux nouveaux défis qui s’imposent a toutes les centrales syndicales, notamment la lutte pour la revalorisation des pensions du secteur privé et para public, la prise en charge par l’INAM des retraités et de ces secteurs, etc.

Le GSA a trouvé opportun de reconfigurer son bureau exécutif national afin de relances ses activité et de s’attaquer à de nombreux défis suscités. Il est aussi question, entre autres activités à mener, de l’amélioration de ses soubassement, d’initier la formation des responsables syndicaux ainsi que de leurs membres.

L’assemblée générale devrait également, dégager l’appui à accorder aux syndicats de base dans leur poursuite des négociations collectives sectorielles et des accordes d’établissement.

C’est pourquoi, dans son discours d’ouverture, le secrétaire générale par intérim du GSA, M. Adjé Koffi Guézo, a rappelé le caractère impérieux de cette assemblée générale. Pour lui, elle donne un nouveau départ et le pouvoir au bureau exécutif reconfiguré de s’atteler au travail pour relever les défis qui s’imposent aujourd’hui au GSA, cette assemblée revêt donc une importance capitale.