La  communauté  internationale  célèbre  le  mardi  31 mai 2016 la journée mondiale de la diversité Biologique. Le thème retenu cette année est “Intégrer  la  biodiversité pour le maintien des  populations et  leurs moyens de subsistances”. Il s’agit par cette célébration de sensibiliser et d’informer le public sur les questions relatives à la diversité.

Voici l’intégralité du discours du ministre de l’environnement et des ressources forestières :

Le 22 mai de chaque  année,  notre pays, le Togo,  se joint  à la Communauté

Internationale  pour célébrer la Journée Internationale  de la Diversité  Biologique, une journée  dont l’objectif   est de sensibiliser  et d’informer   le public  sur   les questions relatives à la biodiversité  et de mobiliser ses contributions  multiformes pour inverser les tendances  actuelles.

Cette  année  2016,   le  thème  retenu  par  la  Communauté    Internationale    est

« Intégrer la biodiversité pour le maintien des populations  et de leurs moyens de subsistance». Le Togo la commémore en différée  a fin de la couplée avec celle des  Oiseaux Migrateurs  dont le thème est: «Mettons fin au braconnage et au commerce illégal» avec pour   slogan:«…et lorsque   le ciel sera  réduit  au silence?» et d’assurer  la participation  du Ghana et du Benin.

Pourquoi  la Communauté   Internationale   a-t-elle  choisi  de mettre  l’accent   sur l’intégration   de la biodiversité  pour  le maintien  des  populations   et de leurs moyens de subsistance ? C’est parce que la biodiversité  est le fondement de la vie et des services essentiels  fournis par les écosystèmes.  Elle sous-tend  les moyens de subsistance  des populations  et le développement  durable dans tous les secteurs d’activité,   notamment    les   secteurs   économiques    tels   que   l’agriculture,    la foresterie,    les activités  de pêche  et de tourisme. En   freinant  la perte  de la biodiversité,  nous investissons  dans les populations,  dans leur bien-être, dans leur vie.

La célébration de cette année aux cotes de toutes les nations ayant  ratifie la convention concrétise une fois encore, l’engagement de notre pays aux idéaux de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB).

Au regard des nombreux efforts que consent le Gouvernement dans le domaine de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité, notre pays ne peut rester en marge de cet évènement dont l’importance n’est plus à démontrer.

C’est pourquoi, à la veille du démarrage des manifestations prévues pour célébrer l’évènement au Togo, il me plaît de rappeler à tous les acteurs les raisons qui ont conduit la communauté internationale à adopter une convention sur la diversité biologique.

En effet, partout dans le monde, les ressources biologiques (gènes et espèces) et les grands ensembles naturels qu’elles constituent (écosystèmes terrestres, marins, aquatiques, entres autres) restent le principal support de tous les systèmes de vie et de production et conditionnent le niveau de vie de la quasi-totalité des populations sur notre planète.

Dans chaque écosystème, les organismes font partie d’un ensemble, interagissant non seulement avec les autres organismes, mais aussi avec l’air, l’eau et le sol qui les entourent.

Tout cela constitue la toile de vie dont nous faisons partie intégrante et dépendons si intimement.

Malheureusement,     la  biodiversité est  de  plus   en   plus   menacée    par   la sur exploitation  des espèces, la dégradation  des habitats naturels,  de même que la pollution, l’introduction  des espèces envahissantes et les  changements climatiques.

Conscient que  les  enjeux  de  sa protection   et  de sa  conservation   pour le développement   humain  durable  constituent  l ‘un des plus grands  défis de notre époque, la   Conférence     des   Nations Unies sur   l’Environnement  et  le Développement   qui s’est  tenue  à Rio de Janeiro  en juin  1992 (le plus grand rassemblement   dans  l’histoire   de dirigeants    de la planète  sur, une thématique donnée)     a   adopté    la   Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CDB).

La principale finalité de la CDB est de concilier le développement  économique mondial et la protection  de l’environnement.   La CDB a trois objectifs majeurs:

  • La conservation de la diversité biologique;
  • L’utilisation durable des composantes  de la biodiversité;
  • Le partage juste et équitable des avantages découlant de1’utilisation, du commerce et d’autres activités liées aux ressources génétiques.

Les oiseaux migrateurs  font partie intégrante  des trois piliers de la convention  sur la diversité  biologique.   C’est  à ce titre  que le Togo  s’est  proposé  de célébrer conjointement  les   deux   journées,     celle   de   la   diversité    biologique,   qui habituellement    se célèbre  le 22   mai  de chaque   année  et  celle  des  oiseaux migrateurs le10mai.

La  Journée   mondiale   des  oiseaux  migrateurs    souligne   la  nécessité   de  la conservation  desdits  oiseaux  et de leurs habitats.    C’est  l’occasion   pour  nous d’organiser une  série  d’évènements    publics  tels que   des festivals  dédies  aux oiseaux, des programmes  éducatifs,  des expositions  et des activités d’observation des oiseaux. Ces activités  ont commencé  depuis la semaine passée avec  les demi- finales de football  entre les établissements   scolaires  de la place,  un moyen  de sensibiliser le public,

Notre  Pays,  fait partie  des nations  qui ont compris  très  tôt   la nécessité de préserver et de conserver  son patrimoine  naturel de biodiversité  en ratifiant cette convention le 04 octobre  1995 et en signant  l’Accord  sur la Conservation   des oiseaux   d’eau  migrateurs  d’Afrique-Eurasie (AEWA) le 02 février 1999. Pour conserver durablement  les ressources de sa biodiversité,  des mesures juridiques  et opérationnelles  ont été prises.

Sur le plan juridique,  le gouvernement  a pris des lois, des décrets, des arrêtés pour la protection  des espèces sauvages notamment  la loi n°2008-005 du 30 mai 2008 portant loi-cadre sur l’environnement    au Togo et la loi n°2008-009  du 19 juin 2008 portant code forestier.

Sur le plan  opérationnel, de nombreuses   initiatives   de gestion  durable  de la biodiversité ont été entreprises avec l’appui des partenaires    techniques et financier notamment le Fonds pour l’Environnement Mondial, la Banque Mondiale, le Programme des Nations Unies pour le Développement et la GIZ.

En effet, les projets « Renforcement  du rôle de conservation  du système national d’aires protégées », «Création  de Réserve  de Biosphère  transfrontalière   de Delta du Mono»   et «gestion  intégrée  des catastrophes   et des terres»   appuient  àl’élaboration  des plans d’aménagement   et de gestion des aires protégées  et des zones humides.

Aussi en 2014, notre pays a procédé à l’élaboration  du cinquième rapport national sur la biodiversité  et la Stratégie  et Plan d’Action National  pour la Biodiversité (SPANB).

Au cours de ces dernières  décennies,  la biodiversité  a favorisé le développement économique et le progrès  technologique. Elle  a ainsi  contribué   à réduire  la vulnérabilité  absolue de certains groupes de populations  parmi les plus démunis de la planète et à améliorer  leurs conditions  de vie dans le même temps. Mais aujourd’hui,   force  est  de  constater   que  les  systèmes   de  production   et  de consommation    non  durables   ont  conduit   à la  dégradation    de  la  diversité biologique comme jamais auparavant. Ils compromettent dangereusement la capacité des écosystèmes à maintenir les progrès économiques réalisés.

Malgré tous les efforts consentis, la biodiversité  continue de s’érodée  au Togo.

C’est  pourquoi  le gouvernement,   à travers  mon département,   le ministère  de l’environnement  et des ressources  forestières,  met l’accent cette année 2016, sur la sensibilisation  et l’éducation de toutes les couches socioprofessionnelles à tous les niveaux   afin  de  prendre   davantage   conscience   de  l’importance    de  la biodiversité pour son bien-être.

Vive la Journée Internationale  de la Biodiversité

Vive la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs

Vive  la biodiversité   au  service  du développement   et de  la réduction  de la pauvreté.

Je vous remercie.