Les techniciens hydrologues  venus des dix-sept pays de la CEDEAO vont élaborer des données fiables pour une bonne gestion de l’eau au cours un atelier de formation-action sur l’optimisation des réseaux de collecte des données hydrologiques dans l’espace  CEDEAO.

Cette formation qui se déroule du 11 au 22 avril 2016 à Lomé a pour objectif d’améliorer le niveau de connaissance de ces techniciens afin de permettre à chaque pays de disposer  d’un réseau de collecte des données hydrologiques.

Selon Abdou Ali, le problème de collecte des données hydrologiques est lié au manque d’expert, de compétences dans ce secteur.Il s’agit de maîtriser la collecte, le traitement de la diffusion de l’information sur l’état des ressources en eau afin  de suivre et prévoir les risques extrêmes hydrométéorologique comme les inondations et la sécheresse.